L’enseignement du français du tourisme à l’Université Nationale du Laos


LES ZEROS DU TOURISMERécemment mis en place à l’Université Nationale du Laos, le cours de français du tourisme s’adresse aux étudiants des quatrième et cinquième années du département de français de la faculté des Lettres. Il s’étend donc sur trois semestres d’études à raison de 4 heures par semaine, soit un total de 140 heures environ (sur une base de 12 semaines de cours par semestre).  Il vise à fournir aux étudiants de français une base linguistique pratique qui leur permettra par la suite de s’insérer professionnellement dans le domaine du tourisme, un secteur en nette expansion au Laos.

La mise au point de la progression a été faite après analyse des besoins langagiers des professionnels du tourisme au Laos. Il a donc été conçu afin de prendre en compte les spécificités touristiques, géographiques, historiques, culturelles du Laos et de s’adapter le mieux possible au public. Pour ce faire, un certain nombre d’entretiens avec des professionnels du tourisme ont été menés en plus de recherches effectuées par le biais d’Internet.

Par « tourisme », nous entendons viser les professions liées à la fois à la promotion, la production (ou conception), la vente (ou commercialisation), l’accueil et l’animation touristique. Il est ici et là également fait référence aux domaines de l’hôtellerie et de la restauration.

Pour aborder ces sujets, il nous a paru opportun d’élaborer une méthode à part entière destinée aux étudiants laotiens tant les méthodes existantes nous paraissaient difficiles d’accès pour des étudiants n’ayant pas les mêmes références culturelles que les étudiants européens par exemple. Par ailleurs, il était important que ce cours vise avant tout à satisfaire aux exigences du marché du tourisme laotien, à savoir former du personnel capable d’exercer dans les différents secteurs du tourisme au Laos. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés principalement (pour ne pas dire exclusivement) sur des thèmes en relation avec le tourisme au Laos.

En ce qui concerne l’élaboration de la méthode, il existe bien sûr un grand nombre de manières de l’aborder. Toutefois, nos choix pédagogiques ne sont pas arbitraires mais résultent d’une réflexion sur les différentes étapes du processus, entre le moment où un touriste potentiel commence à s’intéresser à une destination et celui où il découvre cette même destination.

Nous avons opté pour une progression en dix séquences, les quatre premières étant des séquences générales ou introductives s’adressant à tous les futurs professionnels du tourisme, les six autres étant plus centrées sur un domaine d’activités en particulier, à savoir la promotion touristique, la conception de produits touristiques, la commercialisation de ces produits, l’accueil des touristes et l’animation de leur séjour.

Il s’agit d’un cours somme toute relativement général. Un cours ne saurait remplacer l’expérience que l’on acquiert en milieu professionnel. Comment former quelqu’un à travailler dans une agence de voyages mieux qu’en envoyant cette personne acquérir une expérience professionnelle directement dans une agence ?

Pour autant, il se veut le plus complet possible et s’insère dans un ensemble de supports pédagogiques de différents types, parmi lesquels :

s  une méthode / un manuel destiné aux étudiants composé de 90 exercices de tous types,

s  un guide pédagogique destiné aux enseignants,

s  un CD regroupant les enregistrements servant aux exercices du manuel,

s  un lexique complet du vocabulaire du tourisme avec les définitions en français (« Petit dico du tourisme », plus de 900 entrées),

s  un livret d’activités complémentaires,

s  vingt fiches illustrées reprenant la progression du manuel,

s  un jeu de culture générale sur le Laos composé de 200 questions réparties en 4 catégories (1) géographie, faune et flore, 2) économie et démographie, 3) histoire, 4) religion et culture).

Ce cours a été conçu sur une base de 3 semestres d’études, le 1er semestre servant d’introduction au domaine du tourisme (Qui sont les professionnels du tourisme ? Qui sont les clients ? Quels conseils donner aux touristes qui s’apprêtent à visiter le Laos ? etc.) ; le 2ème semestre, quant à lui, s’oriente davantage sur l’écrit (correspondance professionnelle, rédaction de documents professionnels, conception de programmes de vacances) ; le 3ème semestre, pour sa part, est plus orienté sur l’expression orale (vente, accueil et animation touristique).

L’évaluation prend en considération trois facteurs : 1) la participation et l’assiduité des étudiants au cours, 2) le contrôle continu (résultats aux tests de fin de séquence), 3) l’examen final (reprenant l’ensemble des sujets abordés au cours du semestre). L’ensemble des compétences est évalué (compréhension et expression orale, compréhension et expression écrite).

Bien entendu, la méthode elle aussi s’attache à aborder tous ces aspects et propose par conséquent différents types d’activités et de documents authentiques sur de nombreux thèmes. Par exemple, plusieurs professionnels du tourisme exerçant au Laos ont été interviewés et les enregistrements de ces interviews servent de support à des activités de compréhension orale. De même, nous travaillons à partir de documents écrits en français émis par certaines agences de voyages laotiennes. Enfin, chaque chapitre comprend des activités ludiques dont le but est la révision des connaissances d’une manière plus détendue.

La majorité de l’enseignement a lieu en classe, le stage professionnel de fin d’études n’étant pour l’heure pas obligatoire à la Faculté des Lettres. Peu d’étudiants ont par conséquent la possibilité d’aller sur le terrain pour y appliquer leurs connaissances nouvellement acquises. Pour autant, le cours s’attache à mettre, autant que faire se peut, les étudiants en situation professionnelle dans le cadre de la classe. Il leur est par exemple demandé de réaliser des cotations, des documents promotionnels, des recherches sur certains sites touristiques, etc. A la fin du troisième semestre, nous proposons ainsi une excursion dans Vientiane où tour à tour, les étudiants jouent le rôle de guide et commentent la visite. Ces activités comptent pour le contrôle continu.

Une  part importante est allouée à l’enseignement de l’interculturel, notamment dans les 4 séquences introductives afin de bien présenter aux étudiants quels sont les besoins et attentes des futurs touristes qu’ils seront amenés à servir. En effet, les exigences d’un touriste français ou européen ne sont généralement pas les mêmes que celles d’un Laotien. Par exemple, la pluie salutaire parfois tant espérée par les Laotiens peut littéralement gâcher les vacances d’un Français. Les questions sanitaires auxquelles les Laotiens ne prêtent pas véritablement attention, sont souvent l’une de préoccupations majeures des touristes. Plus encore, le respect des coutumes et savoir-vivre tient une place centrale dans la mise en place d’un tourisme durable et responsable. Sur ce point, les étudiants qui abordent pour la première fois le domaine du tourisme souffrent généralement de nombreuses lacunes et un travail de fond est à entreprendre.

Afin d’accompagner les enseignants chargés d’enseigner le français du tourisme, un guide pédagogique a été conçu. Dans ce guide se trouvent des explications détaillées des différentes activités proposées dans le manuel. Cet ouvrage a été conçu en coordination avec les enseignants en charge de la conduite de ce cours au département de français de la faculté des Lettres de l’UNL.

En plus de proposer des pistes d’exploitation pédagogique, ce guide recense le vocabulaire important au fur et à mesure de son apparition. Il semble important que ce vocabulaire fasse de manière systématique l’objet d’un recensement de la part des étudiants. A cette fin, l’enseignant peut leur proposer de réaliser un tableau de classification du vocabulaire.  Il peut éventuellement leur remettre à la fin de chaque séquence une liste récapitulative des mots nouveaux (vocabulaire du tourisme exclusivement).

Par ailleurs, l’ensemble de ces mots et expressions nouveaux se trouvent explicités dans le « petit dico du tourisme », un glossaire de près de 900 entrées sur le vocabulaire du tourisme présent dans le manuel et le guide pédagogique.

Une réflexion sur “L’enseignement du français du tourisme à l’Université Nationale du Laos

  1. Pingback: Un Blog super intéressant et très complet | FLE TOURISME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s