Micro-blogging : retour d’expérience


Au menu de cette nouvelle séquence : le micro-blogging, autrement dit l’échange de contenus textuels très courts via des plateformes de type Twitterdont tout le monde a (au moins) entendu parler. De mon côté, j’en avais (seulement) entendu parler et avais du mal à me lancer dans l’aventure, dans la mesure où, très honnêtement, je n’en voyais pas bien l’intérêt… J’y suis donc allée un peu à reculons.

Et pourtant, j’ai fini par ouvrir un compte Twitter (mon pseudo : EmilieVT1) et j’ai compris une chose : il s’agit là d’un outil fantastique pour faire de la veille professionnelle sur internet, dans un domaine précis dont on aura pu identifier des contributeurs phares. Bon, je relativise un peu parce que je débute en la matière : je n’ai pas encore pris toute la mesure de cet outil, mais je crois que j’en ai perçu les potentialités !

Et une dernière chose : le jour où j’ai créé mon blog et que j’y ai posté mon premier tweet qui dirigeait vers l’adresse de ce blog, j’ai reçu plus de 140 visites (une première !) ! Je pense qu’il y a donc un lien réel avec la construction de notre identité numérique et que Twitter peut être utilisé pour mettre en valeur nos compétences et notre expertise dans les domaines qui nous concernent.

Une expérience très positive en somme !

Publicités

Pourquoi utiliser des cartes heuristiques ?


Plusieurs fois dans ce Master, il nous a été demandé de réaliser des cartes heuristiques généralement plus connues sous l’appellation de « mindmap« . La première fois, il s’agissait de synthétiser un dossier d’une quarantaine de pages sous la forme d’une simple carte ; la seconde fois de réaliser des cartes de nos compétences avant, pendant et après le Master (dans le but de favoriser une approche réflexive de notre apprentissage) ; et enfin (maintenant) de réfléchir à tous les avantages et inconvénients du mindmapping.

Les avantages, à mon sens, sont nombreux :

  • premièrement, réaliser une carte heuristique est assez simple et peu coûteux (donc, a priori, pourquoi hésiter ?) ;
  • ensuite, une carte heuristique est un excellent outil de prise de notes car elle permet de schématiser ses idées et d’en avoir une meilleure vue d’ensemble ;
  • c’est aussi un très bon outil d’organisation car réaliser une carte heuristique nous amène à nous poser un certain nombre de questions et d’adopter une démarche plus structurée ;
  • une carte heuristique peut aussi servir d’outil d’animation par exemple au cours d’une activité de remue-méninges collective, permettant de mettre en commun les idées d’un groupe ;
  • enfin (mais il y a sans doute d’autres pierres à ajouter à l’édifice), c’est un très bon outil de mémorisation : sa représentation schématique permet de bien comprendre et assimiler les liens entre les éléments.

Mais je vois également quelques inconvénients :

tout d’abord, je crois que la représentation mentale que l’on se fait d’une chose peut différer énormément d’une personne à une autre. Par conséquent, je trouve qu’une carte heuristique est un outil extrêmement personnel et qu’une carte qui nous…

(…lire la suite)

Babble Planet ! : un serious game pour apprendre l’anglais


« Babble Planet est un jeu social pour les enfants de 8 à 11 ans pour apprendre à parler anglais et interagir avec des enfants d’autres pays du monde. »

Un beau projet en perspective !

Finalement l’idée ressemble beaucoup (pour l’anglais) à notre projet intitulé « A l’école de la francophonie » (pour le français) à quelques différences près :

– il s’agit d’un jeu dont l’utilisation est individuelle et non d’un support d’enseignement à utiliser en classe ;

– il est axé sur les compétences de compréhension et d’expression orale grâce à des outils de reconnaissance vocale, à la différence de notre méthode qui ne comportera pas d’outil de ce type, l’enseignant étant en principe à même de faire ce travail ;

– l’application qui sera disponible en juin sera payante (toutefois, une version bêta privée sera prochainement accessible gratuitement à partir du site de Babbel Planet !) contrairement à « l’école de la francophonie » qui sera 100% gratuite ! J’attends actuellement la version bêta pour pouvoir la tester… Je vous en dirai des nouvelles !

Eduquer les enfants aux problématiques cruciales de nos sociétés avec Vinz et Lou


Le site Vinz et Lou est né de la nécessité d’éduquer les plus petits aux risques des nouveaux médias de communication et d’information qu’ils utilisent désormais de plus en plus tôt. L’aventure a commencé par de courtes séquences type dessin animé dont l’objectif était d’éveiller la conscience des petits aux risques de l’Internet. Des activités interactives ont été proposées en renfort des saynètes pour vérifier le degré de compréhension des problématiques abordées. Forte du succès immédiat de ces séquences, l’équipe a poursuivi le travail en abordant de nouvelles thématiques, notamment l’alimentation, l’environnement et la citoyenneté. A découvrir !

Voxopop, un outil qui intègre la voix


Depuis longtemps, je m’interroge sur les outils du Web 2.0. permettant de travailler les compétences de compréhension mais surtout d’expression orale. Je me suis demandée s’il y avait des outils permettant une sorte de ‘chat audio…

Parmi ces rares outils, je retiens Voxopop, qui apparemment existe depuis un bon moment, mais que je découvre sur le tard… Il agit en gros à la manière d’un forum de discussion classique, à l’exception près que les intervenants s’enregistrent au lieu d’écrire. Il est donc possible d’entretenir de « vraies » discussions avec d’autres apprenants, et en cela, je trouve cet outil pédagogique parfait pour apporter une optique « interactionnelle » à l’enseignement d’une langue.

Je vous invite à consulter les groupes de discussion suivants qui se sont constitués autour de la pratique de la langue française. Cliquez sur les images pour y accéder.

Présentation vidéo du projet « A l’école de la francophonie » – 2ème version


J’ai découvert il y a quelques jours un autre outil de présentation permettant de faire des vidéos sympas à partir d’images fixes : Stupeflix est un outil semblable à Animoto dont je vous ai déjà parlé et qui propose pour sa part une réalisation vidéo de 60 secondes gratuites en version démo. Intéressant de ce point de vue puisque Animoto est limité à 30 secondes ! J’en ai profité pour refaire une présentation du projet « A l’école de la francophonie » en y intégrant une courte séquence vidéo. Cliquez sur l’image pour découvrir l’extrait.